Deux dossiers ou l'intrigue initiale laisse place à la suspicion, voire la consternation.

D'abord le fameux cas de l'abbaye de Byland initialement relaté dans le livre de Desmond Leslie & George Adamski en 1953, souvent cité comme exemple typique d'observation médiévale, mais qu'un journaliste découvrit être un canular, à l'occasion d'une enquête pour le rapport Condon dès 1968. Une explication qui s'éclaire d'un jour nouveau lorsque l'on apprend que Leslie, supposé "découvreur" du texte sera le seul à jamais pouvoir le citer, avait en fait fréquenté la même école que les 2 auteurs du canular, et leur avait même rendu visite, comme cela sera confirmé par un autre de leur camarades, incidemment devenu archiviste de l'abbaye en question, et dont les initiales A. C. résonnent avec le nom du prétendu lecteur qui signa la fausse lettre au Times cette année-là.

Autre cas posant problème, celui généralement décrit comme la 1ère mutilation animale associée aux ovnis, en septembre 1967 dans le comté d'Alamosa (Colorado). La pouliche Lady (rebaptisée "Snippy" par la suite), entièrement décharnée jusqu'aux épaules, semblait défier toutes explications... lors de la 1ère autopsie du moins. Les suivantes, réalisées par un docteur recruté par le projet Colorado puis un vétérinaire local, révèleront respectivement une infection sévère à l'arrière train de l'animal et ce qui semble bien être des impacts de balles à cet endroit, auquel la bête n'aurait pas survécu. Quoi qu'on puisse penser des autres éléments troublants (tête entièrement décharnée, broussailles écrasées, absence de sang, prétention de radioactivité...), comment concilier une explication extraterrestre avec des tirs de calibre .22 ?

Mais au fait, qui était l'auteur de cette 1ère autopsie si troublante, qui tint tant à l'époque à conserver son anonymat ? Il s'agissait en fait de John Altshuler, déjà intéressé par les ovnis, alors fréquemment signalés dans la région. Peu après la découverte du corps de Lady, au petit matin, la police retrouva Altshuler à quelques km de là, dans le parc et réserve national des Great Sand Dunes (où personne ne devait se trouver durant la nuit), qui leur expliqua être venu là pour observer des ovnis. En consultant ses papier, les policiers découvrirent ses compétences médicales et lui proposèrent de les suivre pour autopsier l'animal. Lorsque l'on apprend qu'Altshuler a par la suite été accusé de pratiquer lui-même (en 1975) de telles mutilations dans son ranch du Colorado, cela soulève des questions, et peut-être des réponses à cette odeur persistante de formaldéhyde émanant de la carcasse.