Eh bien croyez-moi où non, mais je ne m'en rappelle plus. J'étais tout juste trentenaire et sans grande expérience de ce qui faisait la qualité d'une information. Avide de savoir sur ces sujets en marge, j'agrégeais à peu près tout ce que je trouvais pour essayer d'en faire un tout cohérent, d'obtenir la "big picture" qui donnerait du sens à tout ça. 

Le problème est qu'en rassemblant tout, on rassemble aussi n'importe quoi. D'un autre côté cependant, en ufologie comme dans tous les sujets controversés, sélectionner les données peut s'apparenter à un biais : en ne publiant pas tout ce qu'on trouve, en tronquant l'information, on peut orienter une vision des choses, ce que je ne voulais surtout pas faire. 

J'ai mis quelques temps avant de trouver la solution à ce dilemme, qui n'était pourtant pas si compliquée : la qualité des sources permet d'évaluer pour bonne partie la qualité des informations. Par "qualité" je n'entends pas qu'une instance quelconque s'arroge le droit de décréter qui est une source de bonne qualité et qui en est une mauvaise, car là aussi chacun peut avoir un jugement différent. Non, j'entends par là donner au lecteur la capacité d'évaluer l'information selon sa propre grille d'évaluation des sources (la même philosophie que celle développée pour évaluer les bases de données dans le projet Archipelago).  

C'est avant cela malheureusement que j'ajoutais la page sur le SGDN sur le site.

Par la suite Jean-Gabriel Greslé, ancien pilote et ufologue spécialisé dans la collecte de documents officiels, commence à donner des conférences où il montre ce qu'il présente être une preuve d'une dissimulation officielle : un document décrivant la prise en charge des "OVNIs/OANIs" par des directions de la SGDN. C'est en fait ma page qu'il présente. Il est difficile pour les profanes de s'en apercevoir, tant que look de mes pages de l'époque  toujours très sobre pour dire le moins  se résume à du texte noir sur fond blanc. À tel point que Greslé la présente comme une "note" (papier donc) du SGDN.

Ca en dit long sur la compétence de Greslé. Je parlais de profanes qui pourraient se faire abuser, mais Greslé est supposé être un initié. Même en prétendant ne pas connaître RR0, il est supposé reconnaître un lien "Home", typique des sites web de l'époque pour revenir à la page d'accueil (et soit dit en passant complètement incohérent pour une supposée "note" d'une instance officielle française). Tout ça devait être plus facile qu'analyser nombre de documents officiels, notamment américains, relayés dans ses livres. Cela laisse donc penseur quant à la qualité de tout le reste de son travail sur des documents, et en particulier d'en évaluer leur crédibilité. 

En l'occurrence, et de manière conforme au principe d'évaluation des sources que je décrivais précédemment, sa source est Alain Boudier, qui aurait trouvé cette note "sur le site du SGDN" en 2005 (soit 1 an après que je l'ai publiée sur mon site donc). Il faut le relire pour le croire : Boudier et Greslé ne trouvent pas surprenant que le SGDN, responsable de la sûreté nationale, hébergerait sur son site web public une note révélant son intérêt pour les OVNIs et OANIs. C'est juste risible et pas crédible un instant ne serait-ce que parce que, rappelons-le, c'est de ma page dont il parlent. Et là c'est une 2nde consternation qui s'empare de vous : oui, comme des gens à l'époque qui cherchaient à écrire au FBI ou à la CIA et tombaient sur mes pages sur le FBI ou sur la CIA en cherchant sur le net (je recevais des mails ainsi grâce au lien "Contact" de ces pages !), il n'est pas impossible que Boudier soit tombé sur ma page sur le SGDN en faisant une recherche sur le SGDN. Il n'est pas impossible (mais consternant et risible) que, comme ces autres gens, il ait cru sincèrement être sur le site du SGDN.  

Boudier, de son côté, trimballe aussi cette pseudo-"note" dans son parcours de réseauteur militaire pro-HET (je l'ai vu interviewé dans une video  supprimée depuis – prétendant que la ressemblance de la soucoupe de Coniston et de celle d'Adamski montrait que ni l'un ni l'autre n'étaient des canulars), jusqu'à la présidence de la commission sur les PAN de l'A3F. Là aussi, aucun des membres de cette commission (heureusement devenue plus sérieuse depuis) n'examine le document présenté et ne suggère qu'il puisse s'agir d'une page web. De fait, dans son rapport d'étape de 2010, la commission indique :

2-6 Le SGDN (Secrétariat Général de la Défense Nationale) Un document apparemment officiel avait circulé voici maintenant presque 6 ans faisant état de personnalités de haut niveau détachées à l’étude des PAN au sein du SGDN. La mention d’habilitation indiquée sur le document était relative non seulement aux OVNIs mais également aux OANIs (Objet Aquatique Non Identifié) et cela en toutes lettres. Eu égard au contexte de nos recherches, ce document nous apparaît comme éminemment instructif surtout en ce qui concerne les Objets Aquatiques Non Identifiés pour lesquels nous manquons d’éléments concrets.

Voilà jusqu'où est allée une page web... jusqu'en Avril 2012, où je reçois un mail (enfin !) d'une personne (qui m'a demandé de rester anonyme) qui me cite une présentation de Gréslé et me demande (à juste titre !) la source de ma page. Je vous livre ici ma réponse :

Bonjour M. Xxx,

Je ne vous cache pas mon embarras : je suis incapable de retrouver la source de cette info, effectivement étonnante. Il fut une époque où je ne m'attachais pas autant qu'aujourd'hui à signaler ou vérifier les sources des informations que je publiais, et je crains que cela en soit un exemple. A moins qu'il s'agisse d'une source m'ayant demandé l'anonymat (le "Gilbert P." cité ?) et que j'aie donc publié ses informations sans la citer... mais impossible aujourd'hui de m'en rappeler. L'historique de mes mails ne remontant pas jusqu'en 2004, il faudrait que je fouille dans mes vieux ordinateurs si c'est encore possible.
Aujourd'hui où mon travail se veut plus sérieux je ne publierais pas une telle info sans source ou à défaut vérification (si tant est qu'elle soit possible). Je vais donc à défaut de cela supprimer les aspects OVNI/OANI de cette page, quitte à susciter des fantasmes de conspiration. Sans source, mieux vaut dire moins que peut-être faux (par contre on peut publier des infos à priori incroyables du moment qu'elles sont sourcées).
De la même manière que je ne suis pas fier de cette légèreté, je suis sidéré que J.-G Greslé se soit basé sur cette seule page web pour justifier la création d'une commission officielle ou même la matérialité des ovnis. Au minimum, il aurait dû faire comme vous et d'abord essayer de vérifier cette info.
Mes excuses donc. N'hésitez pas à me tenir au courant d'éventuels développements sur ce sujet.

J'ai immédiatement supprimé les aspects de cette page que je ne pouvais sourcer. Restait un grand sentiment de culpabilité. La culpabilité d'avoir indirectement contribué à abuser des gens crédules (je ne suis pas ceux qui disent "ah ben s'ils sont crédules, tant pis pour eux !"), et ai entrepris deux choses :

  • faire en sorte que les pages de RR0 ne puissent plus être confondues avec des pages de texte, notes et autres interprétations erronées (même si des indices comme le lien "Home" aurait pu suffire). C'est ce qui m'en a fait revoir le look pour que l'ambiguïté ne soit plus possible, et notamment ajouter un pied de de page contenant un copyright (copyleft) explicite et la date de dernière modification de la page.
  • être plus rigoureux (systématique) sur la mention des sources des informations publiées sur RR0.

Récemment, après d'autres (Jean-Marc Donnadieu...), Robert Alessandri est revenu sur cette histoire et Christian Comtesse lui a répondu, avec des affirmations aux accents complotistes que je ne peux cautionner :

Pour que RR0 poste ce « copié » du document sur son site il devait avoir reçu le document original, qui est composé de 2 pages, mais qui devait comporter des annexes.

C'est faux. Ma mémoire a beau être défaillante sur la manière dont j'ai constitué cette page, je n'ai jamais reçu aucun document papier sur le sujet. Encore une fois, la page a beaucoup plus probablement été le résultat d'une lecture sur un autre site (peut-être celui cité par Alessandri, relayant les propos de François Couten), possiblement recoupée avec des informations d'un site officiel sur le SGDN (description des directions, sans mention des OVNI/OANI).

Ensuite M. Comtesse indique :

Oui là je reconnais que ne montrer que 4 directions sur 5, me parait étrange. Au moment de l’édition de ce document en 2004 il n’y en avait que 3. Peut-être une volonté de RR0 de ne pas tout mettre ? peut-être une erreur ? mais pas obligatoirement une malversation sauf si on voie (sic) le mal partout.

Non plus. Je n'ai fait aucun choix de "ne pas tout mettre", c'est mal me connaître. Mon soucis a toujours été au contraire de mettre le maximum d'informations dont je dispose. Un soucis qui m'a amené à trop d'empressement, trop de légèreté à cette époque, et que j'essaie de corriger chaque jour. 

Je demande donc à ceux qui ont pu être abusé par cette page web de bien vouloir m'en excuser. Si à quelque chose malheur est bon, cela aura au moins permis d'éclairer l'incompétence de certains. Merci aussi, la prochaine fois que vous aurez une interrogation ou une remarque à faire sur une page du site, de m'en faire part dès que possible :)

N.B.: Bravo à M. Pierre Renez, qui a su retrouver la page d'origine !